Accueil > Fonds Vert pour les Femmes R20

COP23 : le temps de l’action

Par Fondation Jean Jaurès | 18 novembre 2017 | Mis à jour à 12:11


Fonds Vert pour les Femmes R20

| Alors que la COP23 à Bonn s’est achevée vendredi 17 novembre 2017 après deux semaines de négociations avec les pays du monde entier, Michèle Sabban, présidente d’honneur du R20 (Regions of Climate Action), revient sur les actions du R20, fondé par Arnold Schwarzenegger, et en particulier sur la création du Fonds Vert pour les Femmes, fondamental pour soutenir les femmes dans leur engagement pour lutter contre le changement climatique.

 

En décembre 2015, le R20 saluait le premier accord universel sur le climat pris à Paris. Cet accord historique ayant pour ambition de contenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et d’atteindre la neutralité carbone a été approuvé par 196 pays sur les 197 que compte l’ONU.

Malgré ce succès, la planète tout entière se retrouve face aux conséquences des décisions humaines du passé et, deux après la COP21, alors que s’achève la COP23 à Bonn, le constat est mitigé. En cause, notamment, les questions d’utilisation des énergies fossiles, ou encore d’accès aux financements innovants.

C’est pourquoi le R20 salue l’initiative annoncée par le président de la République française, Emmanuel Macron, de tenir un Sommet international à Paris le 12 décembre prochain, dans le but de « prendre de nouvelles actions pour le climat », en particulier sur la question des financements afin « d’identifier les projets qui pourront ainsi être financés et qui manifesteront une avancée concrète ».

Le R20 souhaite profiter de cette occasion pour mettre une nouvelle fois en valeur le travail des régions, et des partenaires institutionnels, qui luttent sans relâche pour mettre en place des projets climat de terrain. Les territoires sont des espaces clefs de cohésion sociale et de développement économique. En collaboration avec les différents acteurs locaux et avec leurs concitoyens, les entités locales ont démontré qu’elles sont parmi les premières à traduire l’action climatique sur le terrain et à développer des outils opérationnels dans le cadre de l’Accord de Paris.

Aussi, le R20 est persuadé que les femmes ont désormais un rôle crucial à jouer dans l’économie verte. Leur potentiel en tant que participantes actives dans le secteur de l’énergie a été jusqu’à lors sous-estimé, et nous nous réjouissons de voir que de nombreux pays, régions et villes mettent désormais les femmes au premier plan d’une nouvelle stratégie énergétique, pour développer et permettre un accès durable pour tous à une énergie respectueuse de notre planète.

Cibler l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes n’est pas seulement important du point de vue des droits des femmes, c’est aussi et avant tout mettre en place une économie intelligente et prospère. C’est ce constat qui nous a amené à réfléchir à l’élaboration d’un outil permettant de renforcer les capacités des femmes afin qu’elles prennent conscience de comment œuvrer pour la planète.

La collaboration avec les femmes de terrain permettra le développement de projets énergétiques économiquement viables. Il s’agit donc de leur fournir les moyens nécessaires à la création de leurs entreprises, grâce à la mise en place d’un Fonds Vert R20 pour les Femmes.

Ce Fonds, sur lequel nous travaillons depuis deux ans, se décline sur plusieurs activités :

  • La mise en place de programmes intensifs de formations personnalisées ;
  • Le financement de projets ou d’études de faisabilité pilotés par des femmes ou en faveur de l’émancipation des femmes ;
  • Le développement de l’accès à l’énergie et aux outils de communication, afin que les femmes puissent apprivoiser les dernières innovations techniques et technologiques ;
  • La tenue de forums internationaux et régionaux, afin de maximiser la représentation et l’impact des femmes dans les prises de décisions ;
  • Et, enfin, la création d’un réseau d’actives avec pour objectif de connecter entre elles des femmes dynamiques qui souhaiteraient partager leurs connaissances et leurs bonnes pratiques.

Avec ce fonds, nous voulons améliorer les conditions de vie des femmes, leurs droits, leur santé et leur éducation, tout en les impliquant activement dans la lutte contre le changement climatique.

Une mobilisation de tous est nécessaire car, comme le soulignent les experts du monde entier, nous avons atteint un point de non retour.

Now it is time to act !

*Une présentation technique du Fonds vert R20 pour les femmes se tiendra à Abidjan devant les Premières Dames, le 29 novembre 2017, en marge du Sommet Europe-Afrique.