Accueil > Communautés

Le civic crowdfunding: une innovation urbaine et citoyenne

Par Guillaume Desmoulins | Fondateur Co-city | 11 septembre 2017 | Mis à jour à 03:09


Communautés

| L’année 2016 a été marquée par la mise en place d’un nouvel agenda urbain lors d’Habitat III, 3ème Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable. À l’heure où 54,5% de la population mondiale vit dans un environnement urbain, il est temps d’inventer de nouvelles solutions pour co-construire la ville de demain. Financer des biens communs et renforcer le lien social à l’échelle des villes et des quartiers sont autant de défis à relever pour le civic crowdfunding (ou financement participatif citoyen).

 

Un levier d’empowerment

Du citoyen-consommateur au citoyen-acteur de sa ville, le civic crowdfunding permet à chacun de proposer ou de soutenir financièrement des projets de quartier à but non lucratif. Cette pratique a émergé dans les pays anglo-saxons entre 2009 et 2011 avec l’apparition de plateformes spécialisées dans ce domaine, qui ont permis le financement de parcs urbains sur des territoires abandonnés, d‘événements sportifs et culturels ou d’actions de solidarité en faveur des plus démunis.

Le plus souvent, ce sont des entrepreneurs sociaux, des associations ou des collectifs d’habitants qui s’organisent et lancent des campagnes de financement participatif pour répondre à des besoins locaux.

Le phénomène n’est pas nouveau mais le potentiel du numérique et du crowdfunding permet de créer le buzz, de toucher des médias et de sensibiliser l’opinion publique. Le civic crowdfunding n’est donc pas uniquement un outil financier, c’est avant tout un outil de communication puissant, capable de fédérer une communauté autour d’un projet.

Un outil numérique au service des territoires

La spécificité du civic crowdfunding réside dans la création de synergies entre acteurs territoriaux. Face à ce constat, le mouvement de financement participatif citoyen Co-city facilite la transition « online-offline  » et les interactions réelles entre habitants et porteurs de projets. Pour ce faire, des rencontres et des événements sont organisés tous les mois ; les utilisateurs de la plateforme peuvent également contribuer humainement à la réalisation des initiatives citoyennes.

Lors de la campagne de financement sur Co-city du premier réseau d’accueil de personnes réfugiées par des particuliers (le projet CALM porté par l’association SINGA), les utilisateurs étaient ainsi invités à faire un don ou à proposer une solution d’hébergement. Enfin, le civic crowdfunding n’est pas une solution de substitution à l’action publique mais bien son complément. Plusieurs plate-formes pionnières à l’étranger telles que Spacehive et Patronicity ont amorcé des partenariats de co-financement avec des collectivités territoriales pour augmenter leur impact social.

Co-city s’inscrit également dans cette dynamique de co-construction vers des villes plus durables et inclusives, notamment via son récent partenariat avec le Budget Participatif de la Ville de Paris dans les quartiers populaires.

 

Avec l’aimable autorisation de notre partenaire-contributeur Convergences

Bannière Baromètre 2017 de la Microfinance - Convergences